Les Routes Touristiques de l'Ain
Les Routes Touristiques de l'Ain

Imprimer la page Ajouter la page aux favoris
Ce profil de belle endormie...

... au parfum de mystère n'a pas toujours été celui de la Dombes, qui a gardé longtemps l'apparence d'un vaste marécage insalubre.

Dès le XIème siècle, des moines Bénédictins et Chartreux ont su aménager la nature et créer les premiers viviers à poissons.


Du développement des étangs à leur assèchement abusif, l'homme et la nature mettront quelques siècles à trouver ensemble leur équilibre. 1200 étangs sont aujourd'hui entretenus et exploités selon le cycle traditionnel
d'une rotation empoissonnageculture (évolageassec).

 

Alimentés par les eaux de pluies, de ruissellement et par les eaux provenant d'étangs de niveau supérieur dirigées selon un réseau de fossés savamment établi et entretenu, les étangs se remplissent et se vident en respectant les us et coutumes. Ces us et coutumes, établis pendant des siècles, ont été rassemblés et codiœfés en 1881 par Y. Truchelut. Encore aujourd'hui elles font force de loi.


Matin d'un jour de pêcheA l'automne, le paysage dombiste vit au rythme des équipes de pêche qui rassemblent et trient le poisson. Selon une tradition vieille de plusieurs siècles, l'étang est ensuite remis en eau ou bien laissé en assec pour être cultivé en céréales, nettoyé jusqu'à l'automne suivant et reproœfilé.