Les Routes Touristiques de l'Ain
Les Routes Touristiques de l'Ain

Imprimer la page Ajouter la page aux favoris
Jour de pêche une histoire d’hommes

Par un matin de œ fin d'automne, la Dombes, parée de sa brume matinale et ballottée par une légère bise venue du Nord, s'éveille. Le bruit des mouettes, le vol des hérons et autres échassiers nous attirent au détour d'un chemin. Dans ce paysage et par une basse température, un étang est en pêche.

 

Le matériel de pêche, de tri, de transport et de pesée est en place. Au fond de l'étang, à l'endroit où l'eau, la terre et le ciel se confondent, venant de je ne sais où, des silhouettes avancent en bordure du "bief". Elles tirent, à l'aide d'une corde, un œ let dont on ne voit que les lièges à la surface de l'eau.

Ces silhouettes se transforment en hommes arcs boutés; de la vase à mimollets habillés de cirés, chaussés de bottes ou de cuissardes; et avancent au commandement de celui qui maintient, à l'aide d'un arpie, les plombs du œ let au fond de l'eau: ils "font guerre".

 

PêcheIls marchent à petits pas, peinant tels des galériens, puis s'arrêtent, la deuxième équipe de l'autre côté du bief prend le relais. Ces arrêts permettent aux hommes de souffler un peu avant de reprendre ce lent et pénible travail, s'arrachant de la vase à chaque pas, humant, soufflant, ils arrivent à la pêcherie où ils ferment le œfilet pour former une poche où le poisson est prisonnier. A ce moment, à genoux dans la vase, les mains dans l'eaun glacée, agrippés aux fers, ils tirent de chaque côté du œfilet pour réduire la poche. La nage tendue, accrochée aux fourchettes, le pêcheur, outillé d'un "arvot", sort le poisson de l'eau et le déverse dans la "gruyère".

 

Alors que la bise souffle et que quelques flocons de neige virevoltent dans l'air, les hommes installés de chaque côté de la gruyère, à mains nues, trient le poisson sous l'oeil sévère du responsable de la pêche.
Les hommes séparent les di' érentes espèces de poissons. La pêche du premier coup de œ let terminé, tous se retrouvent autour d'un verre de vin blanc, d'une tranche de saucisson et d'un bon café chaud. Puis, les hommes repartent pour tirer le deuxième œfilet avec les mêmes gestes, les mêmes pas et avec un peu plus de peine.


Les pêches font partie du paysage et vous pourrez les découvrir en téléphonant à l'Office de Tourisme Centre Dombes (Tél : 04 74 98 06 29).

Alors que la bise sou¯ e et que quelques
° ocons de neige virevoltent dans l’air,
les hommes installés de chaque côté
de la gruyère, à mains nues, trient le poisson
sous l’oeil sévère du responsable de la pêche.
Les hommes séparent les di’ érentes espèces
de poissons. La pêche du premier coup
de œ let terminé, tous se retrouvent autour
d’un verre de vin blanc, d’une tranche
de saucisson et d’un bon café chaud. Puis,
les hommes repartent pour tirer le deuxième
œ let avec les mêmes gestes, les mêmes pas
et avec un peu plus de peine.
Les pêches font partie du paysage
et vous pourrez les découvrir en téléphonant
à l’O² ce de Tourisme Centre Dombes
(Tél : 04 74 98 06 29).